Do it yourself

Do it yourself ou DIY, home made… Vous avez déjà du les voir un peu partout sur le net. Si pour certains et certaines ces mots n’ont plus de secrets et qu’ils sont même des experts en la matière, d’autres se grattent encore la tête. C’est pour ces derniers que j’ai décidé de mettre sur « papier » mes petites expériences.

Bien que je sache ce que englobe ces mots et que je souhaite m’y mettre depuis des mois, je viens seulement de me décider à passer à l’action. Et oui le do it yourself demande du temps, de l’organisation aussi, ce dont j’ai manqué cruellement ces derniers temps. Mais voilà c’est parti, je me lance !

Commençons par le commencement. Do it yourself veut dire « Fais le toi-même », DIY est la contraction de cette expression et home made veut dire « Fait maison ». Ah ce fameux fait-maison ! A notre époque et dans notre société actuelle, on rêve toute de savoir et de pouvoir faire ses propres produits. De fabriquer des objets avec 3 fois rien qui coûtent presque rien. De recycler au lieu de consommer et de jeter. De se détacher totalement de cette industrie nocive qui en quelques dizaines d’année a fait de notre quotidien une bulle cancérigène dont on mettra encore bien plus de temps à sortir.

L’air que nous respirons est saturé de particules nocives, notre alimentation est chargée en pesticides, nos produits d’entretien et cosmétiques sont des mélanges de composés polluants et dangereux pour notre environnement et notre santé. Pour beaucoup tout cela est faux, ce sont des chimères. Pour d’autres, dont je fais partie, c’est bien réel et il est temps de se retrousser les manches et d’améliorer son quotidien et celui de nos enfants en ouvrant la porte du Do it yourself.

Alors voilà, pour moi la porte est ouverte et c’ est telle Alice au pays des merveilles que je me retrouve devant un monde aux multiples directions et aventures. Cosmeto maison, produits d’entretien maison, savons, bougies, loisirs créatifs…C’est une explosion de tentations qui me submerge en voyant tout ce qui m’est possible de faire. Je suis comme mon fils dans un magasin de jouet, je veux courir dans toutes les directions, toucher à tout. Mais je me reprend et je choisis le premier chemin que je vais emprunter. Oui le premier, car lorsque que l’on a autant de possibilités qui s’offrent à nous pourquoi s’en priver.

Bizarrement, je ne sais pourquoi, il y a une chose étrange qui m’a toujours attirée lorsque j’en voyais. Les savons. Leur texture, leur couleur, leur parfum, leur forme. Je ne peux m’empêcher de les regarder, de les toucher, les humer…Mon filleul m’a offert un coffret pour Noël il y a des années, c’est le plus beau cadeau qu’on m’ait fait. J’ai mis des années à me servir du savon, je ne voulais pas l’abîmer, il était si beau, il sentait si bon. Et puis j’ai fini par l’utiliser et aujourd’hui il n’est plus. Mes mains l’ont dévoré en quelques semaines. C’est donc pour honorer sa mémoire que je vais apprendre à faire mes savons, avec pour objectif, qu’ils soient aussi beau et sentent aussi bon que lui. Y a du boulot, mais on y croit !

Pour celles et ceux qui débutent comme moi, j’espère que mes articles vous permettront de faire de même et pour les autres qui ne se sentent pas de le faire, vous pouvez toujours vous offrir ceux disponibles sur la boutique DorotiShop 🙂

Série d’articles sur les savons maison :

Laisser un commentaire