DIY Savon #1 – Faire nos savons

Faire nos savons homemade

Après vous avoir expliqué le « comment du pourquoi que je veux faire mes propres savons », il est temps de passer à l’action. Mais si comme moi vous êtes pressé de démouler votre savon pour l’essayer, que vous vous y voyez déjà je vous arrête (casseuse de rêve), faire ses savons demande 3 choses importantes :

  1. S’informer
  2. Se former
  3. S’équiper

Pour les plus pressé d’entre vous on peut faire simple, prenez :

  • Une casserole
  • Un fouet
  • Un bol
  • Des moules en silicone
  • Des restes de savon

Faites fondre les restes de savon au bain-marie en remuant ,verser la préparation une fois liquide dans des moules, réservez au réfrigérateur. Démoulez une fois dur. C’est simple n’est ce pas ? Oui ça l’est mais c’est pas vraiment ça, faire ses propres savons. C’est un tantinet plus compliqué mais si on s’informe, on s’équipe et on se forme ça sera beaucoup plus simple et certainement plus plaisant et gratifiant une fois arrivé au démoulage vous ne croyez pas ?

Moi je le crois et bien que d’un naturel impatiente je vais prendre sur moi, éviter les raccourcis qui nous amèneront nul part et faire les choses bien du départ.

Dans cette première partie nous allons donc nous informer.

Tout d’abord sur les précautions à prendre, car le savon est obtenu à partir de la réaction chimique entre la soude caustique (hydroxyde de sodium) ou potasse caustique (hydroxyde de potassium) et un corps gras (huile d’olive, huile de coco…) et quand on lit caustique on a tout compris. Donc précautions à prendre :

  • Porter lunettes de protection, gants et masque.
  • Faire son savon à l’extérieur ou dans un espace bien ventilé pour éviter d’inhaler des vapeurs de soude.
  • Afin d’éviter des projections de matière corrosive, ajouter toujours la soude à l’eau et non l’inverse
  • Utiliser un contenant en verre ou en acier inoxydable, cuillères en bois. Le plastique et les ustensiles en aluminium (ce dernier réagit avec la soude) sont à proscrire.
  • Ne pas utiliser vos ustensiles de savon pour la cuisine. Les réserver pour cette seule activité.
  • Protéger les surfaces environnantes pour éviter leur dégradation en cas de projections.
  • Après utilisation, mettre vos ustensiles dans un bain d’eau vinaigrée puis les laver soigneusement.
  • Rester concentré durant toute la phase de mélange et de préparation.
  • Préparer et entreposer les savons hors de la présence d’enfant et d’animaux.

Cette liste est non exhaustive et se verra rallongée au fil du temps si besoin est, au fil de mon expérience.

Informons nous maintenant sur la fabrication des savons. Il y a en effet plusieurs méthodes pour créer ses propres savons, à vous de voir quelle méthode vous préférez. Pour ma part je vais toutes les essayer pour voir le résultat obtenu par rapport au coût et au temps nécessaire à leur mise en œuvre. Il y a donc 3 méthodes :

  • Saponification à froid
  • Saponification à chaud
  • Saponification à chaud du chimiste

Pour la dernière, à moins d’avoir un labo, on oublie. Mais pour qu’on puisse se la péter en société, je l’expliquerai vite fait ou ce que j’en ai compris :p

En plus de ces méthodes, il y a la base du savon. On peut l’acheter toute faite ou la faire soi-même avec des produits que l’on trouve en droguerie ou carrément faire ces produits nous-même, là ça se complique. Mais on verra tout ça dans des articles dédiés. A la base on ajoute un corps gras (sauf base déjà toute faite), une huile végétale (Coco, Olive, Amande douce…) et on a un savon. Sans colorants ni odeur ou presque. Il faudra donc prévoir couleur et parfum avec des colorants et des huiles essentielles. Pour les colorants, on peut utiliser des colorants alimentaire mais parait il que les argiles c’est mieux. Si pas d’argiles on fera avec les premiers ^^

Bon vous l’aurez compris, une fois qu’on a la méthode et la base tout n’est plus que question de mélange et recette personnelle. Ben rien que ça c’est beaucoup. Mais avant d’en arriver là, il faut déjà encore se former et s’équiper. Mais on en est encore à s’informer et là vous en avez déjà marre et c’est le fouet (de cuisine) à la main que vous criez (ou plutôt hurlez) :

C’est bon on a compris ! Saponification, base, corps gras blablabla allez on y va !

mais la théorie est tout aussi importante que la pratique donc mon prochain article traitera des méthodes de saponification, on va se former alors on range son fouet et on continue de prendre des notes !

Rendez-vous pour le prochain article Les méthodes de saponification 😉

2 commentaires sur « DIY Savon #1 – Faire nos savons »

  1. Si tu as des questions n’hésites pas et surtout donne moi des nouvelles sur ta ou tes créations je suis curieuse. Si moi je ne pourrais pas faire ce test malheureusement, ça pourrait servir pour des amies 😉

Laisser un commentaire